A quoi sert une porte coupe-feu ?

Une porte coupe-feu est la solution pour lutter contre les incendies. Elle permet de compartimenter des zones enflammées et d’éviter la propagation de fumée ou gaz dans l’enceinte d’un bâtiment. Elle résiste à des températures très élevées.

 

Quelles normes sont valables aujourd’hui ?

Norme EN 1634-1

Essais de résistance au feu et d’étanchéité aux fumées des portes, fermetures, fenêtres et éléments de quincailleries – Partie 1: Essais de résistance au feu des portes, fermetures et fenêtres

Résumé

La présente Norme européenne spécifie une méthode de détermination de la résistance au feu des portes, de fermetures et des fenêtres conçues pour un montage dans des ouvertures ménagées dans des éléments de séparation verticaux tels que :a) des portes battantes et pivotantes ;b) des portes coulissant horizontalement et verticalement, y compris les portes coulissantes articulées et les portes sectionnelles ;c) des portes en accordéon, des portes et des fermetures coulissantes/en accordéon ;d) des portes basculantes ;e) des rideaux à enroulement ;f) des fenêtres ouvrantes ;g) rideaux en toile manœuvrables. La présente Norme européenne est utilisée conjointement avec l’EN 1363-1. Les essais de clapets résistants au feu sont couverts par l’EN 1366-2.Les essais de fermetures de passages pour convoyeurs et bandes transporteuses sont couverts par l’EN 1366-7.Par accord préalable avec le commanditaire des essais, des informations supplémentaires peuvent être obtenues concernant des éléments individuels de quincaillerie afin de remplir les critères de performance identifiés dans l’EN 1634-2. Les résultats, basés sur les observations consignées pendant les essais, peuvent être présentés dans un rapport distinct qu’il convient de rédiger conformément aux exigences de l’EN 1634-2.

La présente Norme européenne spécifie une méthode de détermination de la résistance au feu des portes, de fermetures et des fenêtres conçues pour un montage dans des ouvertures ménagées dans des éléments de séparation verticaux tels que : a) des portes battantes et pivotantes ; b) des portes coulissant horizontalement et verticalement, y compris les portes coulissantes articulées et les portes sectionnelles ; c) des portes en accordéon, des portes et des fermetures coulissantes/en accordéon ; d) des portes basculantes ; e) des rideaux à enroulement ; f) des fenêtres ouvrantes ; g) rideaux en toile manœuvrables. La présente Norme européenne est utilisée conjointement avec l’EN 1363-1. Les essais de clapets résistants au feu sont couverts par l’EN 1366-2. Les essais de fermetures de passages pour convoyeurs et bandes transporteuses sont couverts par l’EN 1366-7. Par accord préalable avec le commanditaire des essais, des informations supplémentaires peuvent être obtenues concernant des éléments individuels de quincaillerie afin de remplir les critères de performance identifiés dans l’EN 1634-2. Les résultats, basés sur les observations consignées pendant les essais, peuvent être présentés dans un rapport distinct qu’il convient de rédiger conformément aux exigences de l’EN 1634-2.

Détails

Norm EN nr:

EN 1634-1:2014

ICS:

13.220.50 – Résistance au feu des matériaux et éléments de construction

91.060.50 – Portes et fenêtres

 

CONFORMITE DAS

Le 5 novembre 2003 la NF S 61-937-1 décrit les règles générales applicables aux Dispositifs Actionnés de Sécurité à relier au système de sécurité incendie (SSI). Elle concerne en particulier les prescriptions générales des dispositifs actionnés de sécurité, permettant d’assurer les fonctions de compartimentage, de désenfumage ou d’évacuation. Cette conformité est obligatoire pour les lieux recevant du public, bâtiment EPR.

 

Classement au feu

La performance feu d’un bloc-porte se caractérise par sa capacité à résister au feu pendant une durée déterminée. Il en résulte des classements obtenus lors d’essais réalisés par des laboratoires agréés selon des protocoles normalisés.

La Communauté Européenne, dans le cadre de sa politique de libre circulation des produits, a créé un Comité Européen de Normalisation. Ce comité travaille depuis de nombreuses années à l’élaboration de normes Européennes harmonisées, permettant entre autre d’évaluer les performances de résistance au feu. Ce standard commun à tous les pays de la communauté permet d’afficher les performances des produits de façon identique, il s’agit du classement Européen El.

L’Arrêté du 22 mars 2004, modifié par l’arrêté du 14 mars 2011, a imposé les nouvelles méthodes d’essai et de classification Européennes, NF EN 1634-1 et NF EN 13501-2. Ainsi, depuis le 1er avril 2004, les blocs-portes sont obligatoirement testés selon ces normes Européennes. Il précise également les modes de preuve exigés sur le territoire français:

  • Un procès-verbal en cours de validité, au moment du dépôt du permis de construire ou de l’autorisation de travaux, établi par un laboratoire français agréé (CSTB ou Efectis)
  • Un certificat de conformité à la marque NF, délivré par un organisme certificateur (Afnor ou FCBA) ex. : la certification “NF BLOCS PORTES INTÉRIEURS”, classement FASTE, gérée par l’Institut technologique FCBA
  • Un avis de chantier établi par un laboratoire agréé, pour une construction identifiée.

Validité des procès-verbaux : L’arrêté a introduit une période de validité des procès-verbaux des blocs-portes, émis selon les indices de classement français CF et PF, ils sont valides pendant une durée de 10 ans à compter du 1er avril 2004, soit jusqu’au 1er avril 2014.

Pour tous les dépôts de permis de construire ou d’autorisation de travaux postérieurs au 1er avril 2014, seul le classement El sera applicable.

FEU – EXPLICATION DES CLASSEMENTS Classification Française

  • PF : Pare-Flammes, l’élément est stable au feu et évite, durant le temps indiqué, la propagation, du côté non sinistré, des gaz de combustion et des fumées.

 

  • CF : Coupe-Feu, l’élément est pare-flammes et évite, durant le temps indiqué, la propagation de la chaleur du côté non sinistré. Ces performances sont exprimées en heure ou fraction d’heure. Classification Européenne

 

  • E : Etanchéité au feu, c’ est l’aptitude d’un élément de construction ayant une fonction de compartimentage à résister à une exposition au feu sur un seul côté sans transmission au côté non exposé du fait du passage de quantités importantes de flammes ou de gaz chauds du feu vers le côté non exposé. Ils peuvent entraîner l’allumage soit de la surface non exposée au feu soit d’un matériau adjacent à cette surface.

 

  • I : Isolation thermique, c’est l’aptitude de l’élément de construction à résister à une exposition au feu sur un seul côté sans le transmettre par suite d’un transfert de chaleur important depuis le côté exposé vers le côté non exposé. La transmission doit être limitée de façon à ne pas enflammer la surface non exposée ni aucun matériau dans le voisinage immédiat de celle-ci (toujours utilisé en complément d’une classification E).

L’arrêté du 22 mars 2004 établit la correspondance entre les classements selon les normes européennes (E ou EI) et les exigences des règlements de sécurité incendie mentionnées suivant la classification Française